[Critique] Ant-Man et La Guêpe

[Critique] Ant-Man et La Guêpe

Dur, dur pour les films Marvel Studios de devoir passer derrière le titanesque Avengers : Infinity War. Véritable point d'orgue du Marvel Cinematic Universe tel que nous le connaissons, le film a su parfaitement jongler entre l'humour caractéristique au studio et des scènes sérieuses, sombres, entre-coupées de batailles épiques. La comparaison entre les prochaines productions et ce monument super-héroïque risquait d'être rude. Surtout quand le dernier venu pointe le bout de son nez à peine trois mois après la sortie du troisième Avengers, et qu'il se nomme Ant-Man & la Guêpe. Suite du sympathique mais relativement anecdotique Ant-Man, ce second opus est toujours réalisé par Peyton Reed et conserve la majeure partie de son casting : Paul Rudd en homme-fourmi évidemment, Evangeline Lily en tant que Hope Van Dyne/La Guêpe. Michael Douglas revient lui aussi pour son rôle de Hank Pym ainsi que Michael Peña pour celui du sympathique Luis pour ne citer qu'eux. Dans les nouveaux venus, notons la présence d'acteurs connus tels que Laurence Fishburne (aussi appelé Morpheus dans la matrice ; Apocalypse Now) ou Michelle Pfeiffer pour incarner Janet Van Dyne. L'antagoniste de ce film, Ghost, est joué par Hannan John-Kamen (Killjoys, Black Mirror, Ready Player One). Il s'agit là du premier rôle que je vois de ladite actrice, que je ne connaissais pas du tout jusqu'alors.

Suite aux événements de Captain America : Civil War, Scott Lang se voit assigné à résidence. Cependant, Hope et son père continuent de chercher un moyen pour ramener Janet Van Dyne de la dimension subatomique. Pour se faire, ils ont mis au point un tunnel quantique permettant de se rendre dans cette fameuse dimension. Leurs espoirs renaissent depuis que Scott a réussi à en revenir mais surtout parce qu'il a rêvé d'elle. Ce rêve pourrait être un message de Janet à travers la psyché de Scott selon Hank. Ils reprennent donc contact avec lui malgré qu'ils soient désormais considérés comme des fugitifs pour avoir confectionné le costume d'Ant-Man. Leur projet va être perturbé par Ghost, une jeune femme déphasée du monde réel à cause d'un accident lié à un tunnel quantique créé par Hank Pym et son collègue Bill Foster. Ses pouvoirs devenant de plus en plus instables, son état s'aggrave et elle risque de disparaître. C'est pour cela qu'elle veut récupérer à tout prix les travaux du Docteur Pym afin de se sauver.

Au début du film, je n'étais vraiment pas emballé, au point même de regretter d'être venu le voir... Un peu comme avec Gardiens de la Galaxie Vol. 2 une fois sa scène d'introduction musicale passée jusqu'à leur arrivée sur la planète d'Ego. La déception était d'autant plus grande que j'avais été très agréablement surpris par le premier film, dont je n'attendais rien à sa sortie. Pour Ant-Man & la Guêpe, mon ennui a été causé par un rythme assez mollasson durant le début du film et un enchaînement de scènes pas spécialement intéressantes, retardant la mise en place des enjeux du long-métrage. Le film se permet le luxe de prendre son temps pour montrer la situation de Scott Lang après le fameux combat de l'aéroport de Civil War, plutôt que de dévoiler rapidement son intrigue. Pour enfoncer le clou encore davantage, l'humour se révèle par moments assez lourd. Sur ce point, votre limite aux blagues caractéristiques des films estampillés Marvel Studios dépendra de votre appréciation personnelle. J'ai trouvé, par exemple, que Thor : Ragnarok s'approchait dangereusement de cette limite sans jamais la franchir. Néanmoins, dans ce second film Ant-Man, plusieurs blagues m'ont parues trop appuyées, trop forcées pour être réellement efficaces. Heureusement, la majorité de celles-ci fonctionnent malgré tout et permettent d'entretenir cette bonne ambiance qui entoure la licence Ant-Man, notamment avec le personnage de Luis, toujours aussi hilarant.

A me lire jusqu'ici, on pourrait penser que je n'ai pas été conquis par Ant-Man & la Guêpe. Pourtant, ce dernier possède de nombreuses qualités ! Pour moi, Ghost se révèle être la plus retentissante d'entre elles. Ava Starr est présentée comme l'antagoniste du long-métrage. Pourtant, on comprend très vite qu'elle agit comme tel pour se sauver du fardeau mortel qui l'accable, quitte à être mettre en péril la mission de Hank Pym et de Hope pour arriver à ses fins. Son histoire m'a paru très intéressante, et assez inédite dans un film du MCU, bien qu'elle soit reléguée au second plan. Un réel potentiel se dégageait de celle-ci, mais ne se voit finalement pas assez exploitée au sein du long-métrage pour que le personnage soit réellement impactant. Cependant le film, conscient de cette ambiguïté autour du personnage, minimise au maximum les scènes d'affrontement entre Ghost et le duo Ant-Man/La Guêpe.

En parlant du duo, l'alchimie entre les deux personnages fait plaisir à voir ! Bien que fragilisée à cause des agissements de Scott pour épauler Captain America, la relation Scott Lang/Hope Van Dyne reste captivante et possède toujours une certaine symbiose qui se ressent lorsque les deux personnages se taquinent mais surtout lorsqu'ils combattent ensemble les sbires de Sonny Burch, le méchant vraiment méchant et inintéressant du film.

Un autre personnage essentiel à la licence Ant-Man se voit mis en avant : Hank Pym. Et j'ai envie de dire que c'est bien normal vu le passif du personnage en comics ! Quitte à ne pas être un des fondateurs des Avengers dans le MCU, il mérite au moins de prendre plus d'importance dans Ant-Man & la Guêpe. Michael Douglas incarne toujours ce personnage avec brio, le voir mis bien plus en avant que dans le premier film m'a ravi ! Il possède même désormais une combinaison qui ressemble à un costume de super-héros, ce qui fait plaisir à voir. Il en est de même pour Janet Van Dyne, jouée par Michelle Pfeiffer, qui a elle aussi droit à un costume singulier, marqué par tout ce qui a pu lui arriver depuis sa disparition dans le monde subatomique.

Ant-Man & la Guêpe partait mal. Choisir de le sortir alors qu'Avengers : Infinity War battait encore son plein dans les salles obscures paraissait être un choix risqué pour le second opus des aventures de l'homme-fourmi, qui est loin d'être l'une des licences les plus emblématiques du Marvel Cinematic Universe. Pourtant, après un démarrage un peu poussif, le film se révèle étonnamment intéressant ! Doté d'effets spéciaux solides, Ghost, l'antagoniste du film, profite d'une ambivalence autour de ses motivations et des moyens qu'elle met en place pour atteindre son objectif vital. L'humour, bien qu'excessif par instants, reste efficace et entretient l'ambiance légère de la franchise Ant-Man. Bien que ce second opus se rapproche davantage des standards super-héroïques, les aventures de Scott Lang continue d'explorer un pan peu exploité du MCU, celui de la dimension subatomique et les secrets qu'elle renferme. L'importance de la Guêpe s'accroit considérablement dans ce second volet, et le personnage d'Evangeline Lily continue d'être captivant, tout comme celui de Michael Douglas, qui possède enfin l'importance dont il aurait dû avoir le droit. Même s'il ne sera jamais aussi grandiose à l'écran que sur le papier, Hank Pym se montre ici plus déterminé que jamais à sauver sa compagne. Sans être l'une des références du MCU, Ant-Man & la Guêpe arrive à proposer une aventure honorable et à introduire de nouveaux personnages prometteurs dans l'univers déjà bien rempli des films Marvel Studios.

Cette critique est terminée ! Même si je l'ai vu bien après la majorité des spectateurs, j'espère que mon avis vous aura intéressé ! ^^ Sur ce, je vous souhaite une très bonne journée, et nous nous retrouvons bientôt pour parler de choses diverses et variées. 😉

2 pensées sur “[Critique] Ant-Man et La Guêpe

  • septembre 13, 2018 à 11 h 28 min
    Permalink

    Rhaaa je l’ai toujours pas vu 🙁 J’espère qu’il sera encore à l’affiche la semaine prochaine. Merci pour cette critique !

    Répondre
    • septembre 13, 2018 à 15 h 53 min
      Permalink

      J’espère également pour toi qu’il y sera toujours, déjà que je l’ai vu assez tardivement… ^^’ Merci de l’avoir lu en tout cas ! ^^

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.