[Review] Gigantomachia

Hello les d'jeuns ! Aujourd'hui nous nous retrouvons pour la review d'un manga ! Et l'heureux élu se nomme Gigantomachia ! Mais quésako ? Il s'agit d'un one-shot tout droit sorti de l'esprit fertile de Kentaro Miura. Oui, oui, Kentaro Miura, le même mec qui est à l'origine de Berserk, surnommé par votre serviteur le meilleur manga de tous les temps ! :p Le bonhomme est assez lent à nous pondre notre dose de Berserk. En effet, chez nous on a un tome par an quand on est chanceux ! :'( Malgré ça, il a tout de même pris le temps de créer ce petit one-shot sorti au Japon en 2014 ! Je n'en avais jamais entendu parler jusqu'à très récemment, lorsqu'un ami m'en a parlé. Gigantomachia est donc disponible chez Glénat ! Mais que vaut donc Gigantomachia ? Est-ce une petite pépite méconnue ? Ou est-ce inconnu pour une bonne raison ? C'est ce que nous allons essayer de voir ensemble durant cette review !

Avant de commencer quoi que ce soit, voici la définition de la Gigantomachie (d'où vient le nom de ce manga) : Dans la mythologie gréco-romaine, on désignait sous ce nom le combat des Géants contre les dieux.

Synopsis :

Une catastrophe à l'échelle de la Terre, comme il en arrive une fois toute les quelques centaines de millions d'années, laisse un monde complétement métamorphosé, où diverses formes de vie s'affrontent en un choc violent. Seul un duo ose défier l'Empire, qui a avec lui les Géants de la mythologie. Elle s'appelle Promé, il s'appelle Délos. Quel est leur incroyable secret ? Dans quel but mystérieux agissent-ils ? Et quelle est l'origine de leur monde ? Le rideau se lève sur un roman de science-fiction dessiné avec un trait et une puissance d'imagination impressionnants !

Mon avis :

Tout d'abord comme vous devez le savoir puisque je l'ai dit précédemment, Berserk est un de mes mangas préférés, si ce n'est mon manga préféré ! Donc il est assez compliqué pour moi d'être ici très objectif quant à cette création de Kentaro Miura. Pourtant, j'en ressors globalement très déçu ! L'histoire met très longtemps à se mettre en marche, ce qui est déjà très dommageable étant donné qu'il n'y a jamais eu de suite et que je ne pense pas que cela était prévu à la base.... De plus, l'univers méritait terriblement d'être plus développé que ce qui a été fait par Miura ! Celui-ci est composé de différentes factions, dont l'Empire, une faction puissante, utilisant des géants et divers monstres afin d'écraser ses adversaires. Le groupe que nous suivons est composé de Délos et de Promé qui luttent tous deux contre cet Empire, seulement voilà, nous apprenons le vrai but de ce duo et leur réel pouvoir seulement après la première moitié du manga, voire dans le dernier tiers... Autant vous dire que le temps avant que les révélations n'arrivent paraît bien long quand on sait qu'il s'agit d'un one-shot.... D'autant plus que la première moitié du manga se montre parfois très dispensable.... Cependant, cette première moitié nous offre des occasions de découvrir un peu cet univers ayant l'air de fourmiller d'idées, et un peu d'action en prime lors d'un combat aux allures de Gladiator ! La seconde moitié du manga, quant à elle, nous en dévoile beaucoup plus sur cet univers et nous fait vivre un superbe combat de titans ! C'est pendant celui-ci que nous apprenons pourquoi nos héros font ce qu'ils font. Et c'est ainsi que se termine le manga, nous abandonnons nos héros qui se dirigent vers la suite de leur périple, sans le lecteur pour les accompagner... Une fin très frustrante pour moi donc ! Seulement le manga fait tout de même passer différents messages importants, tels que la tolérance, le pardon, et le fait que toute vie est précieuse !

Abordons maintenant le côté dessins, il s'agit pour le coup d'un excellent travail de Kentaro Miura. Nous sommes ici dans un monde beaucoup moins sombre que Berserk, et nous avons des personnages beaucoup plus optimistes et moins usés par le temps. Promé apparaît comme une jeune fille un peu froide, intelligente et assez coincée tandis que Délos, plus âgé, paraît être quelqu'un d'optimiste, aimant la vie, faisant tout pour la protéger, tout en étant plutôt drôle et sympathique. Le duo fonctionne bien et j'aime beaucoup leurs designs. Je ne peux pas trop commenter les décors étant donné que 90% du manga se déroule dans le désert, mais la tribu rencontrée, assez atypique, est elle aussi désignée avec soin, ainsi que l'Empire et ses monstres. Bref, les dessins sont au top niveau, nous avons un trait semblable à celui des derniers tomes de Berserk parus en France récemment.

Bref, pour conclure, à contre-cœur, je ne conseille pas ce Gigantomachia. Cela ne me fait pas du tout plaisir vis-à-vis de l'amour que j'ai pour Berserk, cependant si vous aimez les travaux de Kentaro Miura et que vous avez envie de lire quelque chose afin de patienter avant le prochain tome de Berserk, penchez-vous dessus, mais ne vous attendez pas à lire quelque chose d'exceptionnel. Rien de vraiment surprenant ne vit dans toute cette histoire hormis cette fin qui n'en est pas une et qui aurait laissé entendre une suite qui ne viendra probablement jamais. Un petit plaisir pour les fans impatients de Berserk donc, mais un plaisir qui finit par une frustration assez attristante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.