[Review] Red Sonja : L’Autre Monde

[Review] Red Sonja : L'Autre Monde

Hello les amis ! Aujourd'hui nous allons parler de Red Sonja : L'Autre Monde paru chez Graph Zeppelin. Nous avions déjà parlé de Red Sonja à plusieurs reprises sur le site, elle apparaissait notamment dans Legenderry dont nous parlions ici, ainsi que la review du collègue sur Legenderry : Red Sonja récemment, mais également avec la parution Red Sonja : Le Trône du Faucon. Plus récemment l'ami Kaisuke nous parlait également de Legenderry : Red Sonja. C'est donc à mon tour de vous parler de la dernière parution en date chez Graph Zeppelin consacrée à la jolie guerrière rousse !

Nous avons donc un nouveau récit orchestré par Amy Chu au scénario, qui a travaillé notamment sur du Wonder Woman, sur la mini série Poison Ivy : À la vie à la mort, et sur bien d'autres choses ! Le tout est dessiné par Carlos Gomez, un dessinateur de BD notamment connu sur Les Reines de Sang édité chez Delcourt.

Synopsis :

Après une lutte acharnée contre le magicien Kulan Gath, Red Sonja se retrouve téléportée dans le 21ème siècle et plus précisément à Manhattan. Seule en plein cœur de New York, cette guerrière d'un monde oublié devra faire face à un univers qui lui est inconnu et découvrir qui se cache derrière le complot dont elle est la cible.

Mon avis :

Toujours chez Graph Zeppelin, nous retrouvons notre guerrière rousse dans de nouvelles aventures, et cette fois-ci notre héroïne, suite à un combat contre un démon de Khauran et Kulan Gath, un sorcier maléfique, va se retrouver propulsée dans le futur ! Sonja se retrouve donc en janvier 2017 en plein cœur de New York, et va se rendre compte très rapidement qu'elle n'est pas la seule à avoir voyagé dans le temps, pour le meilleur et pour le pire ! Notre héroïne fera de nombreuses rencontres lors de son voyage "dans le futur", dont notamment Max, qui sera l'un de ses amis durant cette aventure. Une aventure plutôt plaisante à lire, sans être vraiment exceptionnelle. Elle permet tout de même de découvrir une nouvelle facette de Red Sonja dans une époque contemporaine. Il est donc intéressant de voir la capacité d'adaptation de l'héroïne dans cette époque contemporaine, et cela donne parfois lieu à des situations comiques dont nous parlerons plus tard, après l'avoir découverte dans un monde steampunk dans Legenderry, et l'avoir vue en action ensuite dans son monde d'origine avec le Trône du Faucon !

Le scénario est plutôt simple, basique, simple, basique, vous n'avez pas les bases... Bref. Après la lecture de celui-ci, je me rends compte qu'il n'y a aucune grosse surprise dans ce récit. Toutes les situations sont convenues et le tout reste finalement trop classique pour surprendre. Cela ne veut pas dire pour autant que le récit est mauvais ! Le récit reste tout de même très appréciable et inédit pour le personnage, même si le tout se termine sur un frustrant "À suivre". En effet, un second volume est paru aux US. Soyons donc patients car nous aurons bientôt la suite toujours chez Graph Zeppelin ! J'ai beaucoup apprécié les quelques clins d'œil rigolos qui sont présents dans ce récit, dont le premier ci-dessous faisant une référence au film Matrix, et le second en fin de page, le sourire machiavélique, les doigts qui se touchent et un petit "Excellent", ça ne vous rappelle pas un certain Monsieur Burns des Simpson ? Il s'agit de deux exemples, mais cette histoire en cache probablement d'autres !  🙂

Au milieu de ce voyage temporel, nous trouverons aussi quelques situations bien cocasses dans ce récit, comme Sonja se baladant nue dans l'appartement de Max Mendoza, le policier, ou l'amour vraiment prononcé de notre héroïne pour la bière comme vous pouvez le voir ci-dessous ! Le récit reste tout de même très dynamique et l'histoire se lit donc très vite, peut-être mais un peu trop mais ne boudons pas notre plaisir, le proverbe "plus c'est long, plus c'est bon" n'est pas toujours vrai ! 😉

Au niveau des dessins, Carlos Gomez assure vraiment ! Le dessin va dans le même sens que le récit, il est dynamique, vif et beau ! Red Sonja a vraiment de la gueule dans les mains de Carlos Gomez et elle est vraiment bad-ass, Kulan Gath  a lui droit à une vraie bonne tête de méchant ! De nombreux bonus sont également présents à la fin du recueil, de très belles illustrations, notamment celle de J.Scott Campbell qui a servie pour l'édition spéciale Original Comics ! Mais bien d'autres beaux dessins sont présents ! Ainsi que de sublimes photos de cosplayeuses ayant servies de couvertures alternatives VO ! L'Autre Monde se révèle être une bonne lecture sans prise de tête, qui propose une histoire efficace, accessible à tous et bien illustrée ! Sans être le comics du siècle ou même de l'année, on passe un agréable moment de lecture avec celui-ci. De ce fait, que demander de plus ? La suite, évidemment ! 😉

Cette review est désormais terminée ! J'espère qu'elle vous aura plu. Avant de vous quitter, je remercie vraiment Graph Zeppelin de nous avoir permis de réaliser cette review ! A très bientôt ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.