[Review] Teenage Mutant Ninja Turtles/Ghostbusters

[Review] Teenage Mutant Ninja Turtles/Ghostbusters

Bonjour à tous ! J'espère que vous allez bien, nous nous retrouvons aujourd'hui pour une nouvelle review comics ! Elle porte sur le crossover Teenage Mutant Ninja Turtles/Ghostbusters, récemment sorti aux éditions Flamival, que je tiens à remercier pour nous avoir permis de chroniquer cet ouvrage !

A l'instar de leur rencontre avec Batman, on peut se demander comment un crossover entre les Tortues Ninja et les S.O.S. Fantômes peut être rendu cohérent et intéressant... Et bien, sans plus attendre, nous allons voir si cette collaboration improbable de personnages cultes des années 80 est un bon comics sans prise de tête, ou une idée farfelue qui aurait dû rester au stade embryonnaire dans l'esprit de fans hardcores de ces licences...

Dans l'optique de rendre ce crossover canonique (comme faisant réellement partie de la chronologie des univers) pour les deux licences, le scénario est écrit par Erik Burnham, scénariste des comics Ghostbusters et Retour Vers Le Futur, et Tom Waltz, qui s'est occupé du scénario de comics Silent Hill mais aussi et surtout de Teenage Mutant Ninja Turtles ! Pour la partie graphique, on retrouve principalement Dan Schoening, dessinateur des comics Retour Vers Le Futur et Ghostbusters, et le coloriste Luis Antonio Delgado ! Les artistes sollicités pour ce comics témoignent d'une vraie volonté d'écrire une histoire crédible et de faire de cette rencontre une aventure plausible. Ce respect des personnages et des licences est louable, et il se ressent à travers l'histoire que nous allons attaquer dès à présent ! 😉

L'histoire s'ouvre sur Kitsune, une divinité chinoise, complotant avec Krang. Son frère, Chi-You, les surprend et tente de les arrêter. Il est mis en échec par Krang, qui le lance dans le portail inter-dimensionnel d'où il vient. Après avoir erré des centaines d'années, Chi-You va réapparaître dans l'univers des S.O.S. Fantômes à cause d'une faille provoquée par les Tortues Ninja en testant le téléporteur inter-dimensionnel de Donatello et du professeur Harold Lillja. Tous se retrouvent donc à New York, dans l'univers de Ghostbusters, à devoir affronter le fantôme de Chi-You, plus surpuissant que jamais. Il est intéressant de souligner que l'introduction de Kitsune et Chi-You est dessinée par Charles Paul Wilson III, dans un style plus orienté manga, à la manière des mythes et légendes asiatiques. Une distinction graphique est d'ailleurs faite entre l'univers des Tortues Ninja, dont les pages sont dessinées par Cory Smith, qui a notamment travaillé sur Nova pour Marvel, avec un style plus réaliste, plus sombre et celui des Ghostbusters, beaucoup plus cartoonesque et coloré, dont se charge Dan Schoening.

La menace commune de cette histoire est donc Chi-You, dieu de la guerre chinois. Sous sa forme spectrale, il devient une menace crédible aussi bien pour les Tortues Ninja que pour les casseurs de fantômes, ce qui est un excellent point et une preuve supplémentaire de rendre le crossover canon pour les deux séries. Malheureusement, si aux premiers abords, Chi-You paraît réellement dangereux et imposant, il se contente la plupart du temps de fuir. Le personnage m'a fait penser à Ultron dans Avengers : L'ère d'Ultron des studios Marvel : un méchant avec un réel potentiel mais mal exploité.

L'utilisation d'un portail inter-dimensionnel comme prétexte à la rencontre entre les deux équipes est simpliste bien qu'il reste efficace, et permet surtout de rendre l'histoire canonique et crédible dans les deux univers. D'ailleurs, parlons-en de cette rencontre ! Elle est très bien amenée, une vraie connexion se crée entre les deux groupes et des duos de personnages aux caractéristiques similaires se forment naturellement, comme Leonardo avec Winston ou Donatello et Egon. La cohésion de groupe est une des plus grandes qualités de l'ouvrage, encore plus appréciable que dans le crossover TMNT/Batman.

Une des autres qualités du crossover est l'humour omniprésent. A la manière d'un film Marvel Studios, TMNT/Ghostbusters développe une ambiance humoristique très plaisante, qui se permet des références à certains films comme La Mouche de David Cronenberg et fait même preuve d'auto-dérision à plusieurs reprises (cliquez sur les photos pour les voir en plus grand et ainsi profiter des quelques blagues que je vous ai mis à disposition ^^), soulignant le ridicule de l'essence des tortues mutantes adeptes d'arts martiaux. L'humour donne lieu à des situations hilarantes et des punchlines fréquentes, le tout nous fait donc passer un agréable moment à la lecture de ce comics !

En plus des hommages à d'autres oeuvres, TMNT/Ghostbusters assume son côté fan-service et déploie une multitude d'apparitions de personnages ou d'objets iconiques des deux licences. On aperçoit par exemple Bouffe-Tout, le fantôme vert de S.O.S. Fantômes, ou le costume de Casey possédé par Chi-You qui ressemble fortement à l'armure de Shredder. Tous ces petits clins d'oeil sont subtiles et, de ce fait, agréables pour le lecteur fan des deux licences qui peut les assimiler et les apprécier pleinement.

Les personnages secondaires ne sont pas non plus laissés de côté, Casey Jones par exemple, se retrouve possédé par Chi-You et affrontera les deux équipes associées qui tentent de le sauver ! Mention spéciale à Janine, la secrétaire des Ghostbusters, qui m'a fait bien fait rire et qui a même le droit à son moment bourrin et héroïque face aux sbires du dieu de la guerre fantôme !

Pour finir, je voulais souligner et saluer le travail éditorial pertinent et intéressant qui a été accompli pour cet ouvrage. Ainsi, nombre de bonus nous sont présentés, comme les couvertures alternatives, des croquis de celles-ci. Mais le plus important et intéressant de ces bonus est sans conteste le long entretien avec les scénaristes du comics qui dissèquent leur histoire, en explicitant leurs intentions et les références parsemées dans les cases du comics. Les éditions Flamival propose ici un réel complément au comics et permet d'apprécier encore plus le crossover. On notera la présence de deux petites cartes reprenant des couvertures des chapitres du comics, elles sont anecdotiques mais restent appréciables et forment un sympathique goodie.

Teenage Mutant Ninja Turtles/Ghostbusters ne révolutionnera pas l'industrie du comics, ni les crossovers. Cependant, ce comics associe deux équipes populaires, représentatives des années 80, de la plus belle manière, en respectant les deux franchises. Tout est fait pour permettre à cette rencontre improbable de s'inscrire dans les univers officiels des deux séries. Avec une menace commune crédible bien que peu menaçante, Tom Waltz et Erik Burnham instaure une symbiose jubilatoire entre les deux équipes, et on prend un plaisir indéniable à voir les Tortues Ninja et les S.O.S. Fantômes interagir et combattre ensemble. Les nombreux bonus proposés par les éditions Flamival mettent en lumière le travail éditorial poussé qui en découle et qui est légitime de saluer.

Si vous êtes fans des Tortues Ninja, de S.O.S. Fantômes et de crossovers sympathiques, plongez-vous dans ce TMNT/Ghostbusters sans hésiter !

Cette review terminée, j'espère qu'elle vous a plu ! ^^ J'en profite également pour remercier une nouvelle fois les éditions Flamival de nous avoir fait confiance et d'avoir rendu cette review possible. Et sur ce, je vous dis à bientôt pour de nouveaux articles ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *